Créations  

1 sur 29
 

Eglise Saint Martin à La Fontelaye (76890)

photo 3

Description

La préoccupation première de la commune quand elle nous contacte est de restaurer le mobilier en bois, et plus précisément les bancs dont le pourrissement du bois est inquiétant et même dangereux.

Toutefois, traiter les conséquences est nécessaires et indispensable pour la survie du mobilier mais il est incontestable de traiter en amont les causes de ces détériorations.

Nous constatons sur les bois et les enduits intérieurs d’importantes remontées capillaires sur 1m à 1,20 m : Les causes sont multiples, certaines sont inhérentes à la nature environnante, une végétation abondante, des feuillus, nous nous trouvons sur le chemin des eaux de ruissellement, eaux de pluie, de la route vers la Saâne, terrain en légère déclivité.

Un point important : Les remontées capillaires restent un phénomène normal - inhérent à ce type de construction. Toutefois, certaines interventions n’ont pas tenu compte de ce principe : La réalisation de la dalle ciment au centre de la nef a annulé l’effet d’évaporation sur une partie importante de la surface du sol ce qui a conduit l’évaporation de l’eau contenue dans le sol à se déplacer latéralement, et se concentrer sous les bancs et au pied des murs de façade.

-         Des travaux de couvertures défaillants et de maçonnerie inappropriés avec notamment le rejointoiement au ciment de certaines parties de murs.

La respiration du sol et des murs est essentielle pour permettre l’évaporation de l’humidité.

Une part importante des travaux concernera la réfection du sol de la nef avec la réalisation d’une dalle en béton de chaux pour rééquilibrer les transferts hydriques dans l’ensemble de la maçonnerie (murs et sol). Elle sera réalisée sur la totalité de la surface de la nef, c’est-à-dire également sous les bancs. Puis la partie centrale sera couverte d’un revêtement de pierre de Caen jointoyées au mortier de chaux. Le jointoiement des matériaux de façades extérieurs seront partiellement révisés avec des rejointoiements en mortier de chaux.

Cette campagne de restauration comprendra bien entendu la restauration des mobiliers liturgiques, reprise des bancs des meubles supports des retables.

Elle touchera également le clocher avec des travaux prévus de mise en sécurité de la cloche et de ses accessoires, remplacement du mouton et du battant, et la mise en place d’un système paratonnerre.

Un autre point important de ces travaux concernera le lot électricité qui permettront au-delà de la remise à la norme de l’installation électrique, d’équiper cette église d’un système d’éclairage un peu plus performant et qui permettra de valoriser ce mobilier extraordinaire. Nous n’avons pas oublié la question du confort, et nous prévoyons l’installation d’un chauffage par l’installation de convecteurs… sous les bancs. Il s’agit d’un système simple d’utilisation, et surtout discret.

Ces travaux sur l’enveloppe s’accompagnent de travaux de restauration en conservation des objets classés, le vitrail et la peinture murale qui orne la poutre de gloire.

alt_star

Informations

Ouverture de chantier prévue en février 2017

Restauration soutenue par la Fondation du Patrimoine et la Sauvegarde de l'Art Français

 
alt_camera

Autres images

  • photo 3
  • photo 2
  • photo 1
 
 

Commentaires  

 

Quelque chose à dire ?

L'adresse email ne sera pas affichée.


Et aussi...  

 
  • IMMEUBLE DE LOGEMENTS

    photo 1
    Créations 
    Voir
  • JARDIN SECRET

    réhabilitation maison d'habitation
    Making of 
    Voir